LES HUILES ESSENTIELLES

Définition d’une huile essentielle

Cela ressemble à une huile, mais ce n'est pas une huile. Il s'agit de la sécrétion naturelle élaborée par le végétal et contenue dans les cellules de la plante, soit dans le calice, la tige, l'écorce ou tout autre partie de la plante. L'huile essentielle est obtenue par la distillation de la plante en alambic. Selon l'huile désirée, on prendra tout ou partie d'une plante spécifique pour en extraite la quintessence, la structure biochimique, afin de la capturer à des fins médicales ou hygiéniques. La composition des huiles essentielles est très complexe, elles sont composées de terpènes (le thymène), d'alcools (le linalol), d'esters (acétate de bornyle), d'aldéhydes (le citral), de cétones (la carvone) ou de phénols (le thymol). Elle peut contenir plusieurs centaines de composants.Très volatiles, les huiles essentielles ne rancissent pas, sont solubles dans l'huile et dans l'alcool, mais pas dans l'eau.

Histoire

Les traces d'utilisation de l'aromathérapie remonte à plus de 7000 ans, preuve en est un alambic en terre cuite retrouvé au Pakistan datant ce cette époque. On trouve des inscriptions datant de 4000 ans en Mésopotamie et des écrits égyptiens datant de 3500 ans. Les égyptiens obtenaient des huiles essentielles en pressant des plantes. Les Romains utilisaient également les huiles essentielles. Mais la grande épopée des huiles essentielles débute au 15ème siècle jusqu'en 1935, date à laquelle elle fut reléguée en arrière plan avec la découverte de la pénicilline...

La botanique

Il est essentiel en aromathérapie de connaître les noms des familles, genres et espèces botaniques de la plante dont on a extrait l’huile essentielle. Il ne suffit pas d’évoquer l’Eucalyptus pour penser avoir tout dit, car il existe plusieurs types d’Eucalyptus différents, chacun ayant ses propriétés spécifiques. La méconnaissance des spécifications botaniques lorsqu’on manipule les huiles essentielles peut avoir des répercussions dommageables, voire... mortelles. C’est ainsi que de la sauge (Salvia), vendue au consommateur sans autre appellation peut induire quelque catastrophe. La sauge peut provoquer des crises d’épilepsie conduisant parfois au coma. En réalité, il existe deux types de sauge : Salvia Officinalis et Salvia Sclarea dont les propriétés sont loin d’être identiques. Le cas d’épilepsie-coma évoqué ci-dessus sera déclenché par Salvia Officinalis, particulièrement neurotoxique lorsqu’absorbée par voie orale, et non par Salvia Sclarea.

L’endroit de récolte de la plante est déterminant pour ses propriétés. Lorsqu’il sera froissé, Thymus Vulgaris dégagera une odeur forte et phénolée (St Tropez) qui se transformera peu à peu en celle de la sarriette (arrière-pays), puis de la lavande (Haute Provence), de la marjolaine des jardins (Haut Languedoc), et enfin de l’eucalyptus (Espagne). Il n’en reste pas moins vrai que la plante « botanique » reste la même. Le thym reste du thym, avec des feuilles identiques aux propriétés olfactives différentes.

La chose ne s’en arrête pas là. En effet, on peut faire des huiles essentielles par distillation de toute une plante (le totum) ou d’une de ses parties seulement. On peut en effet, procéder à la distillation de racines, de feuilles, du zeste/écorce... Selon la partie distillée, les résultats peuvent être très différents. Si l’on distille les aiguilles de Pinus Pinaster (le pin maritime ; aussi appelé térébenthine des Landes), on obtient une huile essentielle antiseptique généralement utilisée pour la désinfection des locaux mais qui peut faire de l’effet en cas de sinusite ou de bronchite. Pour l’écorce de Pinus Pinaster, cette huile est dotée de vertus anti-inflammatoires pulmonaire, rénale et ostéo-articulaire. Il convient donc, outre le nom exact de l’huile, de savoir quelle partie de la plante a été utilisée.

Modes d’extraction des huiles essentielles

Il existe plusieurs méthodes d'extraction des huiles essentielles.

Le procédé le plus courant est la distillation à la vapeur d'eau.

Trois cuves sont reliées entre elles par de minces tubes. La première cuve reçoit de l'eau et la seconde les plantes. L'eau est doucement chauffée et la vapeur passe dans la cuve contenant les plantes. La vapeur circule à travers les plantes et se charge des principes actifs. Puis elle s'échappe par un long tuyau fin en forme de serpentin qui baigne dans un récipient d'eau froide. La vapeur, ainsi refroidie, se condense en gouttelettes et arrive dans la troisième cuve: l'essencier. Les huiles essentielles étant plus légères que l'eau, il suffit de les récupérer en surface, tandis que l'eau qui se trouve en dessous sera utilisée pour créer des eaux florales et des hydrolats.                                                                            Les hydrolats sont des « cousins » des huiles essentielles. Comme les huiles essentielles, ils naissent au moment de la distillation, mais ont des vertus particulières. Les hydrolats sont des substances formées d’eau dans laquelle s’est dissoute une infime partie d’Huile Essentielle. Le rendement de ce procédé est très variable selon les plantes. Il faut par exemple quatre tonnes de pétales de rose pour obtenir 1 kilo de cette huile essentielle, une des plus chères.

distiler2

L'enfleurage est une technique qui date de l'Antiquité égyptienne, cette méthode n'est plus guère utilisée, (coût, travail, rendement moindre). Il s'agit de placer les fleurs sur un corps gras purifié et de laisser les arômes pénétrer le corps gras. Une fois l'arôme des fleurs "pompé", on les retire et on remet des fleurs fraîches, jusqu'à saturation du corps gras. La graisse est ensuite mélangée à de l'alcool qui récupère les senteurs. L'alcool est ensuite évaporé et il reste une absolue.

L'expression mécanique à froid est réservée aux écorces des agrumes. On presse, on récolte.

Par incision du tronc de l'arbre, on obtient une oléo-résine. On la purifie pour obtenir l'huile essentielle.

La séparation : la thérébentine s'obtient en séparant par la chaleur l'huile essentielle de la résine.                           Autres méthodes d'extraction: on peut également extraire les principes aromatiques grâce à des solvants ou plus récemment avec du dioxyde de carbone supercritique (qui est dans un état intermédiaire entre un gaz et un liquide) mais les produits obtenus ne peuvent normalement pas s'appeler huiles essentielles. Ce sont soit des absolues pour l'extraction par solvant, soit des extraits au dioxyde de carbone (CO2). L'extraction par solvant consiste à faire tremper les plantes dans le solvant volatil, tel l'hexane ou le propylène glycol. Ce mode d'extraction est souvent utilisé quand la distillation à la vapeur d'eau est difficile. On peut citer en exemple les absolues de jasmin ou de vanille

Précautions d'emploi

Ne tombez pas dans le piège "tout ce qui est naturel est bon pour la santé". Une extrême prudence est requise dans la manipulation des huiles, même utilisées à des fins purement esthétiques (bains, savons... etc).

Sans vouloir dramatiser, les huiles essentielles ont un pouvoir thérapeutique certain et, utilisées en surdosage ou à mauvais escient, elles peuvent mener à des effets indésirables importants.

Ne sous-estimez jamais les effets des huiles essentielles !

N'étant pas médecin, mes pages ne font que refléter et vulgariser les qualités de l'aromathérapie et ne doivent en aucun cas devenir une base d'auto-médication.

Je ne saurai être tenue pour responsable d'une utilisation inadéquate de cette méthode de soins.

Une huile essentielle est une substance active qui peut être dangereuse si mal employée. Avant d'utiliser une huile essentielle, prenez en compte les recommandations suivantes :

  • Les huiles essentielles sont à éviter pour les femmes enceintes, les personnes âgées ou fragiles et les enfants de moins de 3 ans, sauf pour les personnes expérimentées dans l'emploi des huiles essentielles ou sur ordonnance d'un naturopathe.
  • Certaines huiles essentielles ( sarriette, cumin, serpolet, romarin, origan, ail, etc...) peuvent provoquer des brûlures ou ont un effet révulsif. Elles sont en outre dermo-caustiques.
  • N'appliquez jamais d'huiles essentielles sur les muqueuses ou autour des yeux.
  • Les huiles essentielles s'emploient en général très diluées sur la peau. Pures, elles risqueraient d'être dangereuses.
  • Les huiles essentielles ont toutes des propriétés différentes et donc des effets spécifiques. Certaines huiles comme les agrumes sont photosensibilisantes (ne pas s'exposer au soleil après leur utilisation), d'autres comme le thym sont allergènes, d'autres encore sont déconseillées en diffusion ou en massage... Il faut donc SE RENSEIGNER avant d'employer une huile essentielle quelle qu'elle soit. Ne vous contentez pas d'une seule source: les livres d'aromathérapie disent parfois des erreurs, les vendeuses ne connaissent pas tous les effets des huiles qu'elles vendent et tous les sites internet ne sont pas fiables.
  • Avant d'utiliser une huile essentielle, effectuez un essai d'application dans le pli du coude: appliquez 1 goutte d'huile essentielle diluée dans 1 cuillère d'huile végétale à la pliure du bras. Si vous observez une réaction dans les 24h, alors renoncez à cette huile essentielle.
  • Si vous voulez employer les huiles essentielles pour vous soigner, parlez-en d'abord à un médecin, un aromathérapeuthe, un pharmacien ou herboriste.
  • Ne JAMAIS utiliser d'huile essentielle par voie orale sans l'avis d'un naturopathe ou d'un phyto-aromathérapeute qualifié.
  • Conserver les huiles essentielles hors de portée des enfants, certaines sont des poisons mortels en cas d'ingestion.
  • A savoir aussi, les chats ne supportent pas non plus les HE, qui peuvent s'avérer mortelles pour eux. En effet, ils ne disposent pas de certaines enzymes, à la différence de l'être humain, et certaines substances agissent chez les chats comme des toxines.                                                                                                                                 ·        N'avalez pas d'huile essentielle (hors prescription médicale). En cas d'ingestion accidentelle, prendre 1 à 10 cuillerées d'huile végétale grasse. Consultez un médecin ou appelez un centre anti-poison.                                  ·        Evitez tout contact avec les yeux, oreilles! En cas d'accident (huile essentielle tombée dans l'œil ou sur la peau), nettoyez et rincez la partie concernée avec de l'huilegétale, surtout pas de l'eau! Consultez un médecin spécialisé.                                                                                                                                                         ·        Se méfier des essences de sauge, romarin, hysope, eucalyptus et marjolaine (et toutes celles contenant des cétones qui sont neurotoxiques) qui peuvent, même à faibles doses, être toxiques.                                                 ·        Pour faciliter le dosage, on compte, en moyenne une goutte par 25 kilos de poids corporel pour un adulte et au maximum trois gouttes par jour pour un enfant au dessus de 30 mois.

Bien choisir son huile essentielle

On trouve des huiles essentielles en pharmacie et en magasin biologique. Il faut veiller à prendre une "huile essentielle" et pas une "absolue" (sauf pour les plantes à partir desquelles on ne peut pas obtenir d'huile essentielle). Hormis pour les agrumes, le terme "essence" n'est pas synonyme d'huile essentielle. Une essence de lavande par exemple, que l'on trouve parfois en grande surface, n'est pas une huile essentielle de lavande.L'huile essentielle doit porter l'appellation "pure et naturelle" pour être sûr qu'il ne s'agit pas d'un mélange. Une goutte sur un papier buvard ne doit pas laisser de trace durable en séchant.
Les essences naturelles possèdent des propriétés moléculaires spécifiques, impossibles à recréer en laboratoire. Ainsi, une huile de citron ou de lavande de synthèse sentira délicieusement bon, mais n'aura aucun effet réel sur votre santé, si ce n'est que de vous procurer le bien-être dû à une odeur agréable. L'huile essentielle doit porter la mention exacte de la plante distillée, sous son nom latin. Le nom botanique en latin caractérise l'espèce de la plante. Pour certaines plantes, on obtient des huiles essentielles différentes selon la partie de la plante distillée. Par exemple pour l'oranger amer, on distille les fleurs, les feuilles et on presse les zestes des fruits. Dans ce cas il faut chercher sur l'étiquette la mention de la partie de la plante distillée.

Conservation des Huiles Essentielles

Une huile de bonne qualité se conserve parfaitement durant plusieurs années si vous les entreposez de façon correcte. La première précaution à prendre est de systématiquement bien visser le bouchon. Les huiles essentielles sont très volatiles et en refermant mal le flacon, les arômes s'échappent.
Le lieu idéal pour entreposer sera frais et sombre afin d'empêcher les huiles essentielles de s'oxyder et de se transformer en résine.
Les huiles esesntielles ont la faculté de "ronger" le plastique. Aussi garderez-vous les flacons debout, afin de protéger le bec compte-goutte et le bouchon, souvent en matière plastique.

Les propriétés et l’efficacité des huiles essentielles dans la vie quotidienne

Beaucoup d'huiles essentielles ont des propriétés médicinales qui ont été utilisés en médecine traditionnelle depuis des temps très anciens et qui sont largement répandues toujours aujourd'hui. L'aromathérapie est une forme de médecine alternative, dans laquelle les parfums ont une grande importance. Leurs composants variés et leur concentration induisent de nombreux effets curatifs.                                                                                                                       Les propriétés offertes par les huiles essentielles sont nombreuses. Analgésiques, antalgiques (Camomille, Pin, Lavande, Menthe), Tonifiantes (Menthe, Poivre noir, Romarin, Bois de santal, Sauge), calmantes (Camomille, Myrrhe, Orange), anti-inflammatoires (Citron, Encens, géranium), régulatrices de l'organisme (Camomille, Lavande), cicatrisantes (Eucalyptus, Lavande, Hysope, Romarin), et bien plus encore. La liste est vraiment longue!

Les huiles essentielles ont le pouvoir de détruire les bactéries pathogènes, les champignons responsables des mycoses. Les antibiotiques, hélas distribués de plus en plus couramment, provoquent des dommages aux cellules en ciblant les bactéries. Les huiles essentielles n'ont pas cette propriété puisqu'elles cernent exactement les germes microbiens, renforçant par là-même les souches immunitaires, tandis que les antibiotiques deviennent de plus en plus puissants car les bactéries s'y accoutument et se défendent comme des diablesses! Si une huile possède de nombreuses indications, les principes actifs cibleront plus spécifiquement la partie à soigner.
Lorsque survient la guérison, le terrain étant amélioré, la capacité d'immunité est renforcée et le corps n'est pas affaibli.
Chaque huile cible et agit sur un circuit particulier (cœur, reins, poumons, peau, etc...). Par exemple, l'eucalyptus, éliminé par voie pulmonaire et urinaire aura un effet bienfaisant sur les poumons et la vessie. Les toxines sont drainées et évacuées, soit par l'urine, la transpiration ou les expectorations. C'est la raison pour laquelle il faut beaucoup boire (eau minérale, tisanes) lors d'un traitement aromathérapique.

Une bonne thérapie doit pouvoir soigner les petits bobos de la vie et calmer les douleurs. Par exemple, savez-vous qu'une goutte d' huiles essentielles de menthe sur les tempes soulagera un mal de tête? Le genièvre calmera des douleurs articulaires ou musculaires. Un cataplasme d'argile mêlé à de l'huile de millepertuis sera souverain en cas de brûlure et la lavande calmera illico une piqûre d'insecte. Vous voyez, l'aromathérapie possède des vertus merveilleuses et réellement efficaces. Plaies, écorchures, contusions, que de raisons d'utiliser les pouvoirs de l'aromathérapie au quotidien.

Les modes d’utilisation

On ne soigne pas de la même manière une angine, une foulure ou un abcès. Tel mal aura besoin de telle huile essentielle utilisé de telle façon. L'usage des huiles essentielles ne se fait pas "au petit bonheur la chance" et un petit traité des applications s'impose ici.                                                                                                                                        Pour mémoire, 1 ml d'huile essentielle correspond à environ 20 gouttes.

Voici, sommairement, les usages les plus standard de l'aromathérapie:                                                                   Massage: Pour calmer un muscle endolori, détendre un dos crispé, relaxer le corps tout entier, ou tout au contraire, se donner un bon coup de fouet matinal, rien de telle qu'un massage effectué avec une huile parfumée aux huiles essentielles. Pour préparer une huile de massage: prenez une huile végétale de première pression à froid (huile de tournesol, de noyau d'abricot, d'amande douce) de préférence biologique et mêlez-y intimement l'huile essentielle ou un mélange d'huiles essentielles (attention au dosage). Laisser 4jours « infuser » le temps que les huiles essentielles diffusent leurs matières actives.                                                                                                                                         Jamais de massages avec un huile essentielle pure!

Compresse:  En compresses, les huiles essentielles activent la circulation, décongestionnent ou calment (Il faut choisir l'huile en fonction du traitement choisi). Confort et soulagement, simplicité d'emploi, ces compresses ont vraiment tout pour elles! Diluez quelques gouttes d'huile dans un peu d'alcool que vous verserez dans un bol d'eau. Tremper un coton ou une petite serviette, appliquez sur la zone concernée et laissez en place 4 ou 5 minutes. Recommencez 3 ou 4 fois pour un résultat prolongé. Selon le résultat souhaité, les compresses seront chaudes ou froides.

Cataplasme:  Rien de tel qu'un cataplasme d'argile pour calmer un endroit douloureux et détendre les muscles endoloris. Si, en plus, vous parfumez l'argile avec une huile essentielle, vous profiterez doublement de votre cataplasme. L'huile essentielle, combinée à l'argile agit tant en surface qu'en profondeur et continue d'agir des heures durant.

Inhalation:  Le simple fait de respirer l'huile directement à la bouteille vous procure déjà un sentiment de bien-être. Quelques gouttes sur un mouchoir qui vous accompagnera tout au long de la journée, parfumera votre sac à main et vous fera profiter des bienfaits de la plante lorsque vous humerez le mouchoir. Un petit coton imbibé de quelques gouttes, mis près de votre lit, vous apportera une nuit calme et pleine de songes exquis!
Mais le moyen le plus efficace pour profiter de vos huiles essentielles est d'utiliser des diffuseurs spéciaux. Sans chauffer le mélange, il lance dans l'atmosphère alentour les senteurs de la plante et crée instantanément un climat propice au bien-être. Plus simplement, un brûle-parfum rempli d'eau dans laquelle on ajoute quelques gouttes d'huile essentielle créera également une ambiance de détente.

Inhalation à la vapeur: Dans un bol d'eau très chaude, versez quelques goutte d'huiles essentielles choisies et penchez-vous sur le bol. Recouvrez la tête d'un linge pour ne pas laisser échapper la vapeur et... laissez-vous griser des parfums bienfaisants des plantes. Pour lutter contre un rhume ou une sinusite, pour préparer la peau à recevoir un masque de beauté ou pour décongestionner le visage, les huiles essentielles sont souveraines en bien des situations.

Pulvérisation:  Diluez quelques gouttes d'huile essentielle dans un peu d'alcool et mélangez le tout à l'eau d'un atomiseur ou un brumisateur. Idéal pour parfumer une pièce et créer un climat chaleureux.

L’aborption : Déjà beaucoup plus délicate à doser, la prise d'huile essentielle en traitement interne sera rigoureusement suivie par un médecin ou un naturopathe. Les posologies sont vraiment difficiles à mettre en oeuvre et trop ou trop peu d'huile essentielle pourraient avoir un effet nul, voire néfaste pour la santé.  Les huiles essentielles doivent s'absorber diluées à 5 ou 15%. Quelques gouttes dans une cuillerée de miel ou d'eau valent mieux que versée sur un morceau de sucre. Et il est conseillé de prendre la médication avant un repas, afin de ne pas irriter la paroi stomacale. On peut aussi mélanger les huiles essentielles dans de l'huile alimentaire biologique (1 à 5%) et utiliser cette huile en salade ou la prendre directement à la cuillère. La dissolution dans l'alcool est aussi possible: 10% d'huile essentielle, 90% d'alcool. Il suffit de dissoudre le mélange dans un verre d'eau pour avaler la solution  médicamenteuse.                                                                                                                                                                                                                  Animaux de compagnie: Certaines huiles essentielles ont le pouvoir de chasser les hôtes indésirables tels que poux, puces, etc...(notamment l' huile essentielle de patchouli)

Ne sous-estimez jamais les huiles essentielles, elles peuvent être souveraines ou dangereuses!

Quelques huiles essentielles très utiles

Lavande (lavendula vera)                                                                                                                                        Elle est calmante, utile contre les insomnies, l'anxiété et les maux de tête. Elle est aussi cicatrisante pour les plaies, les brûlures, les piqûres d'insectes et bénéfique pour les problèmes de peau en général, acné et dermatoses. Une huile très utile dans la pharmacie familiale !                                                                                                                        Utilisations:                                                                                                                        

  • contre les problèmes de peau ( brûlures, piqûres d‘insectes, boutons...): mettre 3 gouttes sur un coton et appliquer directement sur la plaie, laisser le coton 5 à 10 minutes.

  • contre l'anxiété, les insomnies : mettre 1 à 2 gouttes d'huile essentielle sur votre oreiller et sur un mouchoir que vous respirerez dans la journée.
  • contre la migraine et les maux de tête : dans 50 ml d'huile végétale, ajouter 10 gouttes de lavande et 2 gouttes de menthe et frictionner vous les tempes le front, la nuque avec quelques gouttes de ce mélange, 2 à 3 fois par jour.
  • contre les otites : 2 gouttes de lavande + 2 gouttes d'eucalyptus radié + 2 gouttes de niaouli dans 2 cuillères à soupe d'huile végétale et masser autour de l'oreille.
  • pour les soins des bébés et des jeunes enfants :
    • contre les coliques: 1 goutte dans une cuillère à soupe d'huile végétale en massage sur le ventre.
    • pour l'aider à s'endormir: 1 goutte dans une cuillère à soupe de base neutre pour bain moussant.   

Citron (citrus limonum)                                                                                                                                         L'essence de citron est un puissant antiseptique et un antimicrobien. Elle régule le foie. C'est aussi un antivomitif. C'est un stimulant général, il renforce les défenses immunitaires; tonifie la peau, assouplit les articulations, améliore la circulation sanguine et éloigne mites et fourmis.                                                                                               Utilisations :                                                                                           

·        contre le mal des transports : mettre 1 goutte de citron sur dans une cuillère à café de miel, à prendre avant le départ, mettre également 1 goutte sur un mouchoir et le sentir si besoin durant le trajet.

·        contre les nausées de la grossesse : 2 gouttes au lever dans une cuillère à café de miel, à renouveler si besoin.

·        en cas de fatigue ou de début de maladie : 1 goutte de citron+ 1 goutte de ravensare avec du miel dilué dans un demi verre d'eau, 2 fois par jour.

·        contre les problèmes de bouche ( gingivite, aphte, maux de gorge): faire des bains de bouche ou des gargarismes avec un demi-verre d'eau tiède dans lequel on dilue une petite cuillère à café de miel et 4 à 5 gouttes de citron.

·        contre les maladies infectieuses : diffuser régulièrement quelques gouttes dans un brûle-parfum avec un peu d'eau pour désinfecter l'air de votre maison.

Tea-tree (melaleuca alternifolia)                                                                                                                       C'est un puissant anti-infectieux et un antiviral qui renforce les défenses immunitaires. Il soulage les piqûres d'insectes, les coups de soleil et désinfecte les blessures. Il traite efficacement les infections ORL et broncho-pulmonaires.        Elle est déconseillée durant les 3 premiers mois de la grossesse.                                                        Utilisations :                                                                                                                          

·        pour désinfecter le linge: ajouter quelques gouttes dans la lessive.             

·        pour désinfecter la maison ou les toilettes : ajouter quelques gouttes à l'eau de la serpillière ou directement dans les toilettes avant de les nettoyer.

  • pour désinfecter les plaies : 1 goutte de tea-tree + 1 goutte de lavandin dans une cuillère à café d'huile végétale neutre et tamponner sur la plaie.

Romarin (Rosmarinus officinalis)                                                                                                                     Astringeant puissant, antibactérienne et antifongique.Il stimule également la pousse des cheveux.

  • contre bronchite et rhino-pharyngite des enfants : mélanger 2 gouttes de romarin + 2 gouttes d'eucalyptus radiata dans une cuillère à soupe d'huile d'amande douce et frictionner le dos et la poitrine.
  • contre les otites : 1 à 2 gouttes d'HE de romarin + 1 à 2 gouttes de niaouli dilué dans un peu d'huile végétale en massage du contour de l'oreille.
  • contre rhinites et sinusites : diffuser dans un brûle-parfum un mélange de romarin et d'eucalyptus radiata ( 3 gouttes de chaque).
  • pour les poussées dentaires : 1 goutte en massage sur la joue.
  • pour stimuler la mémoire et les facultés intellectuelles ( avant un examen par exemple) : diffuser quelques gouttes d'huile essentielle de romarin dans un brûle- parfum dans son bureau .

Il existe plusieurs sortes d'huile essentielle de romarin, selon leurs provenances leurs propriétés ne sont pas les mêmes, ici il s'agit d'huile essentielle de romarin d'Afrique du nord ou Romarin cinéole pour être précis.

Orange ( citrus aurantinum)                                                                                                                                L'huile essentielle d'orange est calmante, sédative , elle favorise donc la détente et l'endormissement .                                                                                                                                      Utilisations :   

  • contre les insomnies : mélanger 25 gouttes (10 pour les enfants ) dans 10cl d'huile d'amande douce et appliquer en massage avant le coucher
  • pour calmer les enfants avant le coucher et les préparer au sommeil :quelques gouttes dans un brûle-parfum avec un peu d'eau ou sur un rond d'ampoule à diffuser dans la chambre juste avant le coucher.
  • pour calmer maux de ventre et coliques des nourrissons : masser le ventre du bébé avec 2 gouttes dans une cuillère à café d'huile d'amande douce.
  • comme soin de nuit ou contre tous problèmes de peau : 5 gouttes dans une cuillère à soupe d'huile de germe de blé.
  • en bain sédatif : 5 gouttes d'huile essentielle d'orange + 2 gouttes de petit-grain + 5 gouttes de marjolaine dans une demi tasse de lait en poudre ou une poignée de gros sel de mer

Maux et remèdes

Voici, à titre d'indication, les Huiles Essentielles à utiliser en cas de trouble.                                                                     Les plantes indiquées en rouge méritent une attention particulière (risques de brûlure, d'allergie, etc...).                            Les plantes en gras sont celles qui sont utilisées de façon la plus courante.                                                                     

Attention: les données de cette page n'ont pas été contrôlées par un spécialiste ou un médecin. Elles sont là à titre indicatif et ne peuvent un aucun cas vous inciter à commencer une auto-médication. Si l'aromathérapie vous tente, parlez-en impérativement avec un médecin ou un spécialiste agréé. Je décline toute responsabilité en cas de problème de quelque nature que ce soit suite à une utilisation inadéquate des données de mes pages. 

·        Général

o       Fatigue, asthénie: Pin, Menthe, Gingembre, Sarriette, Angélique, Eucalyptus, Citron, Thym, Genièvre, Romarin, Cannelle, Girofle, Citronnelle, Muscade, Ail, Poivre dio.         

o       Désinfection de l’atmosphère : Lemongrass, Lavande, Lavandin, Citron, Pin, Cèdre, Sapin, Origan.

o       Vertiges : Camomille.

o       Évanouissements : Lavande, Menthe

o       Grippe : Lavande, Romarin, Sapin blanc, Eucalyptus, Niaouli, Bornéol, Thym, Cannelle, Laurier, Tea Tree.

o       Fièvre : Camomille, Sapin blanc, Eucalyptus, Tea Tree, Orange, Mandarine, Gingembre, Sauge off., Ail, Poivre noir.

o       Désintoxication : Angélique.

o       Anorexie : Angélique, Palmarosa, Cardamone, Coriandre.

o       Cancer (sous toutes réserves) : Thuya, Géranium, Hysope, Sauge, Girofle.

o       Déficience immunitaire : Ail, Niaouli, Citron, Camomille, Laurier.

o       Éloigne les insectes : Lemongrass, Géranium, Lavande, Eucalyptus, Citronnelle.

o       Inflammations : Camomille, Myrrhe, Encens, Patchouli.

o       Infections : Citron, Lavande, Camomille, Origan, Thym, Ail, Girofle.

o       Névralgies : Camomille, Menthe, Lavande, Marjolaine, Niaouli, Eucalyptus, Sauge esp., Gingembre, Angélique, Epicéa, Muscade, Girofle, Origan, Romarin, Thym, Poivre noir.

o       Allergies : Nard, Mélisse.

·        Articulations et muscles

o       Arthrite : Bouleau, Céleri, Gaiac, Coriandre, Basilic, Thym.

o       Goutte : Romarin, Livèche, Gaiac, Thym, Basilic, Coriandre, Persil.

o       Douleurs vertébrales, sciatique : Lavande, Eucalyptus, huile de Millepertuis, Persil.

o       Douleurs musculaires, crampes, raideur : Pin, Lavande, Lavandin, Eucalyptus, Bouleau, Niaouli, Hélychryse, Sapin blanc, Epicéa, Menthe, Sauge, Angélique, Galbanum,Marjolaine Coriandre, Poivre rouge.

o       Faiblesse musculaire, atonie : Lemongrass, Poivre noir.

o       Coups, contusions : teinture ou huile d’Arnica.

o       Rhumatismes, douleurs articulaires : Bouleau, Pin, Romarin, Bornéol, Eucalyptus, Niaouli, Cajeput, Camomille, Sapin blanc, Epicéa, Sarriette, Baume du Pérou, de Tolu, Livèche, Citron, Genièvre, Thuya, Marjolaine, Origan, Sauge, Thym, Laurier, Muscade, Poivre rac., Coriandre, Persil.

·        Bouche, dents et oreilles

o       Maux de dents : Camomille, Menthe, Girofle, Poivre noir.

o       Soins des yeux, conjonctive : Camomille, eau de Bleuet.

o       Douleurs d’oreille, otite : Camomille, Cajeput, Niaouli.

o       Poussée dentaire : Camomille.

o       Gencives douloureuses (gingivite) : Camomille, Sauge esp.

·        Cheveux

o       Cheveux secs et cassants : Sauge, Géranium.

o       Cheveux gras : Romarin, Citron, Petit grain, Cèdre, Poivre race.

o       Chute : Romarin, Géranium, Pamplemousse, Cèdre, Sauge off., Poivre race.

o       Pellicules : Cade, Romarin, Cèdre.

o       Poux : Lemongrass, Origan, Eucalyptus.

o       Tous cheveux : Ylang-ylang, Lavande, Thym.

o       Cuir chevelu : Cade, Lemongrass, Cèdre.

·        Cœur, sang et circulation

o       Fragilité capillaire : Lavande, Citron, Vétiver, Rose.

o       Hypertension : Ylang-ylang , Marjolaine, Citron, Oignon, Achillée.

o       Hypotension : Sauge,Hysope, Sarriette, Ail.

o       Problèmes artériels, artériosclérose : Citron, Romarin, Hélychryse, Genièvre, Cèdre.

o       Varices, varicosités : Cyprès, Citron, Achillée, Sauge.

o       Circulation lymphatique : Angélique.

o       Mauvaise circulation générale : Eucalyptus, Epicéa, Niaouli, Galbanum, Livèche, Poivre race, Coriandre, Poivre noir.

o       Hémorroïdes : Cyprès, Sapin Canada, Myrte, Cèdre, Persil.

o       Hémorragies : Géranium, Rose.

o       Cellulite : Géranium, Fenouil, Pamplemousse, Mandarine, Orange, Persil.

o       Sang trop riche, cholestérol : Citron, Céleri, Bouleau, Romarin, Menthe.

o       Anémie : Camomille, Livèche, citron, Cannelle, Angélique.

o       Tachycardie, palpitations, trac : Lavande, Néroli, Ylang-ylang, Rose, Orange, Hélychryse, Romarin, Anis.

o       Infection sanguine ou lymphatique : Thym.

o       Jambes lourdes : Cyprès.

·        Digestion

o       Gastrite, gastralgie : Menthe, Orange, Cardamone.

o       Infections intestinales : Palmarosa, Angélique, Galbanum, Livèche, Orange, Valériane, Cardamone, Thym, Muscade, Basilic.

o       Digestion paresseuse, ballonnements : Aneth , Menthe, Sarriette, Sauge scl., Angélique, Lemongrass, Livèche, Palmarosa, Citron, Orange,Basilic, Anis, Marjolaine, Thym, Estragon, Muscade, Coriandre, Hysope, Cannelle, Laurier, Girofle,Fenouil, Poivre noir, Poivre.

o       Indigestion : Aneth, Céleri, Carotte, Achillée, Mélisse, Badiane, Poivre dio., Persil.

o       Vomissements : Menthe, Armoise.

o       Troubles intestinaux, transit : Cyste, Cannelle.

o       Parasites intestinaux : Bergamote, Armoise, Estragon, Thuya, Cannelle.

o       Crampes digestives : Camomille, Marjolaine, Angélique, Basilic.

o       Constipation : Carotte, Sarriette, Achillée, Fenouil, Poivre noir.

o       Colite, colique : Aneth, Camomille, Lavande, Coriandre, Gingembre, Romarin, Badiane, Marjolaine, Cannelle, Poivre noir.

o       Hoquet : Estragon.

o       Appétit : Gingembre, Bergamote, Poivre noir, Laurier, Thym linalol.

o       Diarrhée, dysenterie : Cyste, Cajeput, Sarriette, Santal, Gingembre, Néroli.

o       Ulcère : Camomille, Géranium.

o       Nausées : Lavande, Menthe, Bergamote, Cardamone, Gingembre, Mélisse, Basilic, Coriandre, Fenouil, Poivre noir, Rose, Poivre dio.

·        Foie, vésicule biliaire, rate et pancréas.

o       Insuffisance hépatique : Carotte, Hélychryse.

o       Foie congestionné : Camomille, Citron, Menthe, Romarin, Céleri, Carotte, Basilic.

o       Problèmes et calculs biliaires : Romarin, Carotte, Sauge, Pin, Fenouil.

o       Jaunisse, cirrhose : Romarin, Carotte, Sauge.

o       Gueule de bois : Sauge, Romarin.

o       Problèmes de rate : Camomille, Menthe, Oignon.

o       Diabète : Géranium, Carotte, Eucalyptus, Genièvre.

·        Plaies et brûlures

o       Plaies infectées : Lavande, Eucalyptus, Myrrhe, Encens, Elémi, Thym.

o       Cicatrisation, coupures : Camomille, Eucalyptus, Hélychryse, Géranium, Romarin, Galbanum, Hysope.

o       Brûlures : Camomille, Lavande, Tea Tree, huile de Millepertuis, Carotte, Géranium, Romarin.

o       Coups de soleil : Lavande, Tea Tree.

o       Piqûres d’insectes : Lavande, Tea Tree, Eucalyptus, Patchouli.

·        Poumons et respiration

o       Hémorragies pulmonaires : Myrrhe, Encens.

o       Bronchites, toux: Pin, Sapin, Romarin, Cajeput, Myrte, Eucalyptus, Niaouli, Tea Tree, Myrrhe, Encens,Menthe,, Elémi, Cyste, Epicéa, Santal, Baume du pérou, de Tolu, Badiane, Thym, Origan, Poivre noir.

o       Maux de Gorge : Pin, Sapin, Lavande, Myrte, Eucalyptus, Niaouli, Géranium, Romarin, Thym, Mélisse.

o       Asthme : Lavande, Eucalyptus, Encens, Cèdre, Sapin Canada, Epicéa, Laurier, Anis, Houblon, Myrte, Galbanum, Férule, Hysope, Mélisse, Sauge off., Thym linalol.

o       Rhume : Pin, Romarin, Eucalyptus, Niaouli, Tea Tree, Gingembre, Menthe, Cyste, Baume du Pérou, de Tolu.

o       Coup de froid : Poivre rouge, Badiane, Poivre noir.

o       Tuberculose : Myrrhe, Hysope, Cajeput, Myrte, Sapin, Thym.

o       Mucosités : Encens, Myrrhe, Hysope, Patchouli.

o       Coqueluche : Cyprès, Romarin, Lavande.

o       Laryngite : Sauge esp.

o       Angine : Thym thymol/carvacol, Ail.

o       Spasmes respiratoires : Lavande, Marjolaine, Anis.

o       Sinusite : Lavande, Niaouli, Eucalyptus, Tea Tree, Romarin, Pin, Gingembre, Thym linalol, Poivre.

·        Peau

o       Verrues : Thuya, Tea Tree.

o       Peaux congestionnées : Cyprès, Géranium, Pamplemousse, Angélique, Fenouil.

o       Toutes peaux : Ylang-ylang, Camomille, Palmarosa, Bois de rose, Citron, Eaux de fleurs d’Oranger et de Lavande.

o       Peaux enflammées, irritées : Lavande, Rose, Camomille, huile de Calendula, Elémi, Achillée, Angélique, Galbanum, Santal, eaux de Tilleul et de Bleuet.

o       Peaux fatiguées, ridées, dévitalisées : Bois de rose, Carotte, Rose, Néroli, Eau de Rose, Elémi, Cyste, Nard, Achillée, Géranium, Palmarosa, Galbanum, Patchouli.

o       Peaux sèches ou sensibles : Rose, Néroli, Palmarosa, eau de Rose, huile de Calendula, Romarin, Menthe, Baume du pérou, de Tolu, Galbanum, Santal, Patchouli.

o       Peaux grasses : Cyprès, Géranium, Vétiver, Myrte, Bergamote, Tea Tree, Orange, Petit grain, Mandarine, eau de Romarin, Cèdre, Basilic, Citronnelle, Fenouil.

o       Peaux couperosées : Sauge, Hélychryste, eau d’Hammamélis.

o       Maladies de peau : Géranium, Lavande, Bouleau, Camomille, Cèdre, Genièvre, Hysope, Patchouly, Sauge off.

o       Transpiration excessive : Sauge esp, Cyprès, Lemongrass, Petit grain, Sauge off., Citronnelle.

o       Urticaire : Camomille.

o       Acné : Cajeput, Palmarosa, Santal, Lavande, Myrte, Carotte, Hélychyse, Galbanum, Eau de Camomille.

o       Eczéma : Rose, Lavande, Carotte, Achillée, Cèdre, Genièvre, Hysope, Patchouli.

·        Psychisme

o       Manque de chance, d’intuition : Menthe, Thym.

o       Manque d’imagination, de créativité, de fantaisie : Menthe, Romarin.

o       Peur, sentiment de solitude : Laurier, Genièvre, Cyprès.

o       Tristesse, séparations, regrets : Eucalyptus.

o       Pessimisme, manque de joie et d’enthousiasme : Lavande, Menthe, Basilic, Cannelle.

o       Manque de contact avec la réalité, indifférence : Sapin Canada, Thym, Marjolaine.

o       Égoïsme, manque de générosité : Lavande, Girofle, Basilic.

o       Difficulté à s’adapter : Sauge, Carotte.

o       Hypersensibilité : Citron, 

o       Inefficacité : Sauge, Thym.

o       Amoralité : Girofle.

o       Manque de recul, de détachement : Eucalyptus, Cyprès.

o       Manque de simplicité : Lavande, Girofle.

o       Manque de charme, de séduction : Marjolaine, Laurier, Carotte.

o       Difficulté à exprimer la tendresse et la douceur : Lavande, Basilic.

o       Sentiment d’insécurité, besoin de protection : Cyprès, Basilic.

o       Manque de dynamisme, d’ambition : Menthe, Marjolaine, Thym, Laurier, Cannelle.

o       Colère, rancune : Camomille, Eucalyptus, Romarin.

o       Sentiment de rejet, d’injustice : Sauge, Orange amer, Eucalyptus, Thym.

o       Timidité, manque de confiance en soi : Menthe, Marjolaine, Citron.

o       Insatisfaction, apitoiement, plaintes : Romarin, Thym.

o       Dévalorisation, reproches : Romarin, Laurier.

o       Rigidité morale, difficulté à se laisser-aller : Romarin, Sarriette, Cannelle.

o       Manque d’équilibre, d’harmonie, de sérénité : Lavande, Orange amer, Cyprès, Romarin.

o       Manque de patience, de persévérance : Sauge, Cyprès, Romarin, Genièvre

o       Problèmes affectifs, relationnels : Sauge, Orange amer, Marjolaine, Cyprès.

o       Réactions extrèmes, excès de conduite : Sauge, Carotte.

·        Reins et vessie

o       Affections rénales, calculs : Bouleau, Géranium, Oignon, Carotte, Genièvre, Fenouil.

o       Déficience des surrénales : Géranium, Romarin, Sauge, Pin.

o       Énurésie : Cyprès.

o       Urée : Bouleau, Pamplemousse, Mandarine.

o       Rétention d’eau, obésité, oedèmes : Bouleau, Carotte, Orange, Livèche, Cèdre, Thym linalol, Angélique, Fenouil.

o       Cystite, troubles de la miction, infections urinaires : Pin, Sapin Canada, Eucalyptus, Cajeput, Santal, Tea Tree, Lavande, Sarriette, Céleri, Bouleau, Genièvre, Thuya, Thym, Cèdre Cannelle, Persil, Poivre.

·        Sexualité (hommes et femmes).

o       Infections génitales : Romarin, Sarriette.

o       Facilite l’accouchement : Myrrhe, Basilic, Cannelle, Persil.

o       Bon déroulement de la grossesse : Encens.

o       Problèmes de ménopause : Camomille, Géranium, Cyprès, Fenouil.

o       Règles douloureuses, crampes du bas-ventre : Marjolaine, Houblon, Sauge, Genièvre, Basilic.

o       Absence de règles (aménorrhée) : Houblon, Camomille, Aneth, Céleri, Sauge, Genièvre, Fenouil.

o       Régularise les règles (dysménorrhée) : Armoise, Sauge, Camomille, Cyprès, Menthe, Carotte, Genièvre, Basilic, Persil.

o       Hypertrophie de la prostate : Thuya.

o       Blennorrhée : Santal, Lavande, Genièvre.

o       Gonorrhée : Santal, Cèdre.

o       Maladies utérines : Myrrhe, Encens, Rose.

o       Stérilité : Sauge esp.

o       Hyperactivité sexuelle : Houblon.

o       Impuissance, frigidité : Ylang-Ylang, Santal, Rose, Bois de rose, Cannelle, Muscade, Girofle, Anis, Poivre noir.

o       Facilite la lactation : Aneth, Houblon, Anis, Fenouil.

o       Inflammations mammaires : Myrrhe, Encens.

·        Système nerveux

o       Dépression, neurasthénie : Lavande, Sauge scl., Camomille, Géranium, Vétiver, Marjolaine, Mélisse, Rose, Santal, Basilic, Patchouli, Thym linalol, Poivre doi.

o       Insomnie : Camomille, Lavande, Néroli, Houblon, Mandarine, Petit grain, Ylang-ylang, Cyste, Vétiver, Rose, Santal, Nard, Marjolaine, Mélisse, Valériane, Basilic.

o       Emotivité, hystérie : Camomille, Mandarine, Néroli, Cyprès, Iris, Férule, Armoise, Sauge off., Valériane.

o       Spasmophilie : Basilic.

o       Maux de tête, migraines : Camomille, Lavande, Menthe, Angélique, Bois de rose, Lemongrass, Eucalyptus, Niaouli, Romarin, Sauge esp., Houblon, Rose, Nard, Marjolaine, Citronnelle, Valériane, Anis, Basilic.

o       Fatigue nerveuse, cérébrale : Romarin, Bornéol, Elémi, Petit grain, Basilic, Coriandre, Thym linalol, Muscade, Girofle, Eucalyptus.

o       Tension nerveuse, stress, anxiété, angoisse : Camomille, Lavande, Mélisse, Petit grain, Néroli, Mandarine, Iris, Nard, Ylang-ylang, Orange, Cyste, Sauge scl., Epicéa, Géranium, Lemongrass, Vétiver, Bois de rose, Basilic, Marjolaine, Patchouli, Laurier, Cèdre.

Les huiles essentielles dans les cosmétiques

L'aromathérapie, c'est l'utilisation des huiles essentielles pour se soigner. C'est un mot qui sonne bien et qui est à la mode. Il ne faut donc pas s'étonner de le retrouver sur les emballages de certains cosmétiques. Il suffit de mettre 0,0001% d'huile essentielle dans une crème, ensuite on marque "aroma" sur le flacon et on la vend avec un bon bénéfice. Par ailleurs, les marques de cosmétiques naturels contiennent des huiles essentielles pour leurs propriétés, pour servir de conservateur et aussi pour remplacer les parfums de synthèse. Dans les cosmétiques à base d'ingrédients naturels, les huiles essentielles sont donc présentes dans une proportion qui n'est pas que symbolique. Cette proportion reste cependant plus petite que dans les préparations à but médical.Les personnes allergiques à certaines huiles essentielles peuvent réagir aux cosmétiques naturels qui en contiennent.

Si vous voulez essayer de vous faire plaisir en faisant des soins de beauté à base d’huiles essentielles, il y a des proportions à respecter !                                                                                                                                           Inutile de versez une demi tasse d'huile essentielle dans l'eau de votre bain pour profiter des bienfaits de la plante. Vous ne réussiriez qu'à vous brûler la peau et vous intoxiquer.

Une bonne mesure s'impose en matière d'aromathérapie:                                                                                           Pour un massage corporel : 3 à 5 gouttes dans 10 ml d'huile de support.                                                                    Pour un massage du visage :3 gouttes pour 10 ml d'huile de support suffiront.                                                        Pour un masque à l'argile, aux algues, etc... : 3 à 5 gouttes mélangées intimement à la pâte.                                  Pour un sauna facial: 5 à 7 gouttes dans la bassine d'eau chaude (env. 1/2 litre).                                                     Pour un bain: 10 à 15 gouttes.                                                                                                                               Pour des compresses, chaudes ou froides : 5 à 6 gouttes dans 1/2 litre d'eau.                                                        Pour une vaporisation : on compte 10 gouttes pour 120 ml d'eau pure (visage) et 30 gouttes pour 120 ml d'eau pure (corps)

Massage: mélangez simplement les huiles essentielles avec de l'huile végétale (jamais d'huile animale!). Huile de pépin de raisin, d'olive, d'amandes douces, d'avocat, etc... Et pour une plus longue conservation, percez une capsule de vitamine E dans votre huile de massage (1 capsule pour 10 ml d'huile préparée) ces capsules sont en vente en pharmacie ou utilisez 10% l’huile de germes de blé dans vos préparations.

Visage: Utilisez une huile de support telle que l'huile de rose musquée du Chili ou l'huile de germe de blé ou d'avocat et ne dépassez jamais 3 gouttes d'huiles essentielles pour 10 ml d'huile de support.

Cheveux: mélangez les huiles essentielles dans votre shampooing, mais n'en préparez qu'une dose à la fois: les huiles essentielles ne supportent pas le contact prolongé avec le shampooing.

Bain: Dans une tasse de lait en poudre, ajoutez les huiles essentielles et diluez le tout dans le bain. Vous aurez ainsi un merveilleux bain de lait parfumé.                                                                                                                        Hydratation du corps: Mélangez les huiles essentielles à un lait corporel neutre et sans parfum.

Sources :

www.feminin.ch/sante/aroma/aromatherapie.htm                                                                 www.aromalves.com/imprimer.php3?id_article=48            

www.fr.ekopedia.org/Huile_essentielle